Histoire et Palmarès du club

 

Historique du club BEAUVAIS TRIATHLON (1986 - 2001) la suite bientôt...


Le TRIATHLON à Beauvais

Une aventure de vingt années commencée à Beauvais et qui se poursuit encore à ce jour.
Il fallait déjà y croire à cette certaine idée du sport qu’est le triathlon, associer en un triptyque trois activités dites d’endurance et, qui plus est, sont considérées comme individuelles : nager, faire du vélo et courir, le tout étant enchaîné.

Le défi était lancé le 14 septembre 1986 grâce au support des sections natation et athlétisme du Beauvais Olympique Universitaire Club, de l’Union Cycliste Beauvaisienne et de la ville de Beauvais. Deux cents athlètes participèrent à cette première édition dans une eau un peu glaciale (14°c). Vivement que soient autorisées les combinaisons !
Très vite, après la création d’une nouvelle section dite du Triathlon au sein du B.O.U.C., le nombre de licenciés, de 20 en 1987 a atteint sa vitesse de croisière pour culminer à ce jour à environ 150 membres.

Trois phases essentielles de durée pratiquement égale résument l’évolution des activités « triathlétiques » : celle des pionniers jusqu’au début des années quatre-vingt dix, puis ensuite coïncidant avec l’arrivée de Jean Claude Cauchois, celle où le club se donne une dimension nationale, pour atteindre en 1998 une taille dite « internationale » avec notamment le projet de créer une équipe masculine et féminine dans la perspective des Jeux Olympiques de Sydney 2000.

La phase de découverte du triple effort se traduira bientôt dans les faits par le premier titre de champion de Picardie décroché par Franck Begyn en 1987 à Beauvais, épreuve classifiée distance olympique (1,5 km natation, 40 km en vélo, 10 km à pied). A noter à cette occasion la participation d’une délégation importante d’athlètes de Witten, ville allemande jumelée avec Beauvais.
Tester de nouvelles activités n’est pas uniquement réservé aux plus jeunes, c’est ainsi que nous voyons en 1987 la première participation de Michel Liot au 3ème triathlon de Beauvais, ainsi d’ailleurs que celle de Patrick Gaillard, conseiller municipal.
D’autres triathlètes vont se mesurer sur de longues distances comme par exemple à Nice et à l’île de la Réunion, et surtout Harald Buhler qui découvre par deux fois en 1990 et 1991 l’Ironman, épreuve mythique longue distance de Hawaii aux U.S.A. (3,8 km nage, 180 km vélo et 42,195 km de course à pied), (Il ne s’agit pas d’oublier les cent quatre vingt quinze derniers mètres à la fin du marathon !).

La notoriété de Beauvais commence à dépasser les limites de la Picardie. Le site du Plan d’Eau du Canada attire de plus en plus chaque année des visiteurs de l’hexagone, c’est ainsi que Yves Cordier, champion d’Europe et meilleur triathlète français a cette époque, remporte en 1990 l’épreuve de Beauvais, suivi par Tom Kocar qui gagnera les trois éditions suivantes en 1991,1992 et 1993.
Les jeunes triathlètes beauvaisiens ne sont pas en reste : une délégation d’entre eux se rend au triathlon international de Marrakech au Maroc, tandis que d’autres se distinguent dans des activités dites parallèles comme Romain Tisserant, porteur de la flamme olympique lors du passage à Amiens, à l’occasion des J.O. d’Hiver à Albertville en 1992, ou encore Sylvie Préterre et Franck Begyn vainqueurs haut la main lors du tournage de l’émission TV « La nuit des Héros » à Beauvais.

Devenu le club numéro un de Picardie avec bientôt une centaine de licenciés, le B.O.U.C. triathlon sous l’impulsion de Jean Claude Cauchois va avoir l’occasion de se mesurer à l’élite nationale et même internationale du triathlon.
Le recrutement va bon train : Tom Kocar de Tchéquie et Christine Hocq intègrent le group beauvaisien ; nous n’oublierons pas notre abbé de service Jean Gébrouval qui quelque 14 ans plus tard est toujours un fidèle assidu des entraînements du « tri ».
Comme un boomerang, le triple effort continue toujours à titilller l’âme endurante de certains réclamant leur dose d’adrénaline : pour la 3ème fois, H. Buhler se jette à l’eau du Pacifique à Hawaii (en 1994) tandis que d’autres découvrent les longues distances à Embrun, et même à Zofingen en Suisse à l’occasion du duathlon Powerman.
La Ville se met au diapason et en 1995 est inaugurée la nouvelle base nautique du Plan d’eau du Canada qui va servir de cadre aux épreuves nationales de la Coupe de France des Clubs. L’équipe de Beauvais décroche une très honorable cinquième place laissant présager les succès à venir.
Le club s’affirme et la section du B.O.U.C. devient autonome en décembre 1995 sous l’appellation de BEAUVAIS TRIATHLON, toujours d’actualité à ce jour.
Pour la 5ème fois, en 1996, est organisée à Beauvais une des épreuves du Challenge National (victoires des internationaux R. Barel de Hollande et Kim Carter d’Afrique du Sud). En 1997, Christine s’assure le titre de vice-championne de France en distance olympique et intègre l’équipe de France.

En 1998, le Beauvais Triathlon a des vues mondiales et il vise les Jeux Olympiques de Sydney 2000 avec comme objectif de qualifier un homme et une femme du club.

Pour cela sont recrutées 6 fémimines et 13 masculins dont Philippe Fattori et Stéphane Poulat classés parmi les meilleures références françaises à l’international. Tout auréolé de ses succès au Racing Club de France, Laurent Chopin rejoint le club beauvaisien pour en assurer à plein temps l’entraînement.

L’équipe Elite montre l’exemple et les succès commencent à s’enchaîner même chez les « amateurs » du club:
- deux championnes de France en 1999 en Longue Distance : E. Patou en Elite et E. Tisserant en Groupe d’âge.
- la même année, un champion du Monde en section handisport : J.M. Schille
- En 2000, pari réussi en ce qui concerne les J.O. de Sydney : un homme et une femme se qualifient. Christine HOCQ termine au 8ème rang et Rob BAREL à la 43ème place. A noter qu’une importante délégation beauvaisienne dont Monsieur le Maire s’est déplacée aux antipodes à l’occasion de cet évènement.
- en 2000 et 2001, Beauvais Triathlon organise le Grand Prix Arena sur le plan d’eau du Canada et devient pour la première fois champion de France par équipes (masculins en 2000 et féminines en 2001).
- en 2001, à Nice, Sophie Delemer devient championne de France Longue Distance et Xavier Galéa crée la surprise en finissant à la deuxième place.
- pour la quatrième année consécutive, en 2001, le club remporte la Coupe de France des Clubs.

Voilà ainsi se continue l’aventure triathlétique entamée en 1986 qui se poursuit, après les J.O. d’Athènes en 2004, vers Beijing et les Jeux Olympiques de 2008.

Bientôt la suite de 2001 à aujourd'hui

 



     

ABCIS BEAUVAIS

Conseil Régional

Conseil Général de l'Oise

Ville de Beauvais

Auchan

Crédit Agricole Brie Picardie

Asics

ZEROD

DEDA

TISO